DES ÉDUCATEURS ISRAÉLIENS ET AFGHANS SE RÉUNISSENT EN CHINE

Une opportunité rare : des éducateurs israéliens et afghans se réunissent en Chine.

« La science est un langage international qui peut servir de pont entre les peuples et les nations »,  Menahem Ben Sasson, Président de l’UHJ

Le professeur Menachem Ben Sasson, président de l'Université hébraïque de Jérusalem, a rencontré cette semaine  le professeur Habibollah Habib, président de l'Université de Kaboul en Afghanistan.

La réunion a eu lieu lors d'une conférence à l'Institut Confucius à Beijing, en Chine.

Selon Ben Sasson, " une réunion entre les représentants d'Israël et les représentants de l'Afghanistan peut surprendre. "

Le président de l'Université hébraïque était ravi d'avoir « l'occasion rare de s'asseoir avec le président de l'Université de Kaboul et discuter des relations bilatérales et des collaborations possibles entre l'Université hébraïque et de l'Université de Kaboul. "

Au cours de leur réunion,  ils ont discuté de problèmes politiques et géopolitiques que connaissent l'Afghanistan et Israël, ainsi que les similitudes dans le traitement des litiges frontaliers et avec les pays voisins. Ils ont également parlé de l'importance de la science à la fois  en Israël et  en Afghanistan, en raison du manque de ressources naturelles dans les deux pays.

"Israël et l’Afghanistan peuvent être perçus comme Etats ennemis, mais la science est une langage international qui peut servir de pont entre les peuples et les nations. Il est de notre devoir en tant que chercheurs d’encourager la coopération scientifique de ce type », a déclaré Ben Sasson.

Ben Sasson a présenté une variété de documents originaux écrits par Albert Einstein à propos de la théorie de la relativité, la création de l'Université de Jérusalem et la proposition de servir en tant que président de l'Etat d’Israël. Einstein était l'un des pères fondateurs de l’université de Jérusalem et y a légué ses archives personnelles et ses écrits.

Plus de 2.000 participants, dont des présidents d'université et des représentants de l'Institut Confucius de plus de 110 pays ont assisté à la conférence parrainée par le gouvernement chinois.
L'Institut Confucius promeut la culture et la langue chinoise dans les établissements d'enseignement supérieur à travers le monde.