Découverte d’une inscription latine importante à Jérusalem

 

Une pierre datant de 2000 ans trouvée à Jérusalem en juillet dernier est maintenant exposée au Musée Rockefeller. La pierre gravée porte une inscription latine officielle dédiée à l'Empereur romain Hadrien. L'Autorité des Antiquités d'Israël a découvert le fragment lors de fouilles effectuées près de la Porte de Damas avant la construction d’un centre commercial. Un complexe datant de l'époque byzantine et mis à jour lors des fouilles comportait des carreaux de sol dont l'un porte des lettres latines.

A la suite de cette découverte du texte latin, l'Autorité des Antiquités d'Israël a fait appel à Avner Ecker, doctorant à l'Université hébraïque de Jérusalem. A. Ecker a traduit les six lignes de l'inscription et précise que Legio X Fretensis la dédie à l'Empereur Hadrien en 129-130 de notre ère. Comme peu d’inscriptions officielles en latin ont été découvertes lors de fouilles en Israël, particulièrement à Jérusalem, cette découverte est très importante.

La traduction de l'inscription est : "Pour l'Empereur Caesar Augustus Traianus Hadrianus, fils de Traianus Parthicus déifié, petit-fils du Nerva déifié, grand-prêtre, investi avec puissance tribunitienne pour la 14ème fois, consul pour la troisième fois, père du pays consacré par la 10ème légion Fretensis Antoniniana."

A. Ecker a pu traduire l'inscription complète après avoir assemblé les deux parties de la pierre. L'autre moitié de la pierre a été découverte à proximité à la fin du 19ème siècle et est exposée au Musée Studium Biblicum Franciscanum près de la Porte du Lion dans la vieille ville de Jérusalem. On pense que l'inscription figurait au sommet d'une arche ou d’un grand bâtiment public construit par la Légion, à la fin de la Grande Révolte à Jérusalem en 70 de notre ère.

La découverte de l'inscription soulève des débats sur les causes de la révolte de Bar Kochba. Les Juifs se sont rebellés contre les Romains deux fois, mais ont été défaits deux fois - d'abord, à l'époque de la destruction du Second Temple d'Hérode à Jérusalem en 70 de notre ère, et ensuite autour 132-135, avec le chef légendaire Bar Kochba. L'Université hébraïque organisera une conférence pour discuter de l'inscription.