Le pionnier mondial du cannabis médical est Professeur à l’Université

 

Après une lutte acharnée, Cannbit l’a emporté ! Cette nouvelle société israélienne, productrice de cannabis médical, a réussi un coup de génie en nommant à sa présidence le pionnier du secteur, Raphaël Mechoulam. Professeur à l'Institut de recherche sur les drogues de l'Université hébraïque de Jérusalem, Raphaël Méchoulam est une figure emblématique du secteur. C’est lui, qui dans les années 60 fut le premier à découvrir et isoler le THC et le CBD ainsi que d’autres molécules médicales importantes du cannabis. Elles étaient donc plusieurs sociétés à vouloir associer leur nom à celui de cet expert de renommée internationale. Et c’est une entreprise israélienne, Cannbit, qui a gagné !

Les sociétés israéliennes de cannabis sont à l'avant-garde de nouvelles innovations dans la culture de cette plante. Une grande partie de ce succès est due au fait que les chercheurs, à commencer par Mechoulam, ont été libres de faire des expériences sur cette molécule dans un cadre contrôlé. Cela a permis à Israël d’avoir, en la matière, au moins une décennie d’avance, voire plus, sur d'autres pays comme le Canada et les États-Unis.

La loi israélienne autorisant l’exportation du cannabis depuis le début de l’année, Cannbit, cotée à la Bourse de Tel Aviv, va pouvoir se lancer sur le marché mondial notamment sur le marché canadien grâce à son alliance avec la société canadienne de cannabis Namaste, qui détient 10% de Cannbit.

En janvier dernier, Namaste s’est réjoui de la décision des autorités israéliennes d’autoriser l'exportation de cannabis médicinal, une « étape importante » pour la société et son partenaire israélien, Cannbit, producteur certifié GMP de cannabis médical.

Sean Dollinger, co-fondateur, président et chef de la direction de Namaste technologies, précise : « Notre objectif est d'importer du cannabis médical depuis le marché israélien et de l'offrir aux patients canadiens. En outre, cette approbation ouvre la porte à Namaste pour potentiellement importer des produits sur d'autres marchés clés. »

 

Rédaction : Catherine Dupeyron

 

 

 

Nos derniers articles

 

- Martine Dassault : une âme généreuse et bienveillante

 

- L'intelligence artificielle va-t-elle permettre de dévoiler les secrets de la physique quantique ?

 

- Nanosciences : une découverte révolutionnaire

 

- Archives Albert Einstein : un trésor qui continue de s'enrichir

 

 

- "Au revoir Martine"

 

- Einstein, père et fils

 

- Saint-Valentin : les célibataires aussi sont heureux !

 

- « La vocation de l’université est d’enseigner à tous, de garantir une coexistence pacifique et de respecter le pluralisme des idées. »

 

- L'Université à la pointe de la recherche sur les phénomènes climatiques

 

X + HUJ = l'excellence au carré