Une prise de sang révolutionnaire !

La prise de sang faite en laboratoire qui permet de mesurer le taux de fer, de vitamine C, de globules blancs, … vous connaissez ! C’est rapide, simple, quasi-indolore et pas cher.

Et cela restera le cas pour la nouvelle prise de sang révolutionnaire que les chercheurs de l’UHJ sont en train de mettre au point. A moyen terme, celle-ci permettra de déceler toutes les maladies à un stade précoce. Haï Zemmour, français d’origine, fait son doctorat sur ce sujet au sein de l’équipe du Professeur Yuval Dor. « Le système existe déjà depuis plusieurs années pour les femmes enceintes ; il permet de repérer les trisomies et autres maladies graves du foetus par une simple prise de sang. » Autre application, au stade expérimental cette fois au sein de l’hôpital Hadassa, l’examen de l’ADN d’une tumeur.

« La prise de sang permet de mesurer la dégénérescence des cellules atteintes par la tumeur et de savoir quel est l’organe touché. Mais, il y a des maladies comme le diabète, où l’ADN ne mute pas. Dans ce cas, on fait une étude de méthylation de l’ADN pour déterminer quel est l’organe malade. A terme, l’objectif est d’effectuer des contrôles réguliers de tout le monde pour tracer la dégénérescence de tous les types de cellule le plus tôt possible. Pour le moment, l’analyse d’une séquence ADN est encore chère, mais cela baisse très vite. Et cela va encore baisser. » Cette prise de sang sera donc beaucoup moins coûteuse et beaucoup moins invasive et douloureuse qu’une biopsie.