L'université de Jérusalem salue Raymond Meyer, un ami cher nous a quitté...

Raymond Meyer, un précieux ami de l’Université, un mensch s’est éteint brutalement le 31 juillet dernier.

Son sourire délicat, son regard doux, sa sensibilité à fleur de peau pour évoquer son parcours d’enfant caché, la gentillesse et l’amicalité de ses visites au bureau de l’association et son enthousiasme lors de ses séjours à l’Université Hébraïque à Jérusalem nous manqueront.

Fils unique né en 1934, la période durant laquelle il fut caché pendant la guerre forge sa personnalité et sa sensibilité. Il témoignait d’ailleurs très régulièrement ces dernières années, au mémorial de la Shoah et dans des écoles et collèges de la région parisienne, de cette expérience pendant la guerre.

Un parcours de vie riche, passant du monde de la mode à celui de la gestion de portefeuille, philanthrope, voyageur, Raymond avait la passion de la photographie, art qu'il exerçait en amateur éclairé !

Raymond Meyer soutenait la recherche scientifique de l’Université de Jérusalem depuis 1986 et l’inscription de son nom et de celui de son épouse Catherine sur le "Wall of Life" sur le Mont Scopus à Jérusalem est la trace indélébile de son engagement et de sa générosité.

A son épouse Catherine, à ses filles Carole et Valérie, à ses petits-enfants Jérémy, Gaspard et Salomé, nous tenons à exprimer notre profonde reconnaissance pour Raymond et combien nous garderons de lui un souvenir ému et chaleureux.