4 des 11 nouveaux centres d'excellence mis en place par le Conseil israélien pour l'enseignement supérieur seront gérés par l'Université de Jérusalem

 

Prof. Tsvi Piran va gérer le centre d'excellence I-CORE en astrophysiques

 

Le gouvernement israélien a choisi l'Université de Jérusalem pour établir et gérer 4 des 11 nouveaux centres d'excellence qui seront créés dans la deuxième vague du programme innovant I-CORE.

Parmi ces 11 nouveaux centres, 4 seront dédiés à la recherche en sciences sociales et humaines, et 7 aux sciences exactes, Génie Civil, Sciences de la Vie et Médecine.

Le ministre israélien de l'Éducation Gideon Sa’ar, et le Président du Comité de la planification et du budget, le professeur Manuel Trachtenberg, ont annoncé la création de ces centres le 30 janvier, qualifiant les propositions retenues comme étant "un insigne d'honneur pour la recherche et les chercheurs en Israël."

Le programme pour les Centres d’excellence I-CORE est un élément clé du plan de réforme pluriannuel dans l'enseignement supérieur du gouvernement, créé en 2010 pour renforcer la position et le statut de la recherche universitaire israélienne en Israël et à l'étranger.

Le budget de l'Etat consacré à ce programme est de 450 millions de shekels (environ 92,5 millions d’euros). Les partenaires stratégiques sont en cours de recrutement pour le programme et ils financeront ce programme à 50%.

Le Président de l'Université, le Professeur Menahem Ben-Sasson a déclaré: «L'Université de Jérusalem étant classée 1ère des institutions d'enseignement supérieur d’Israël et 53ème dans le monde, il est normal que nos chercheurs aient été appelés à renforcer la recherche en Israël et à prendre part à tant de centres de recherche. Ainsi, l'Université de Jérusalem continue de remplir sa mission d'enseignement et de servir de chef de file de la recherche dans le pays. "

Soixante-sept propositions initiales pour établir des centres ont été soumises, dont 26 ont été retenues pour être soumises en tant que propositions complètes. Celles-ci ont été évaluées par la Fondation des Sciences d'Israël par l'intermédiaire de comités d'évaluation internationaux.

Parmi les 11 propositions gagnantes qui ont reçu le feu vert dans cette deuxième phase, l'Université de Jérusalem va établir et gérer les centres suivants:

- Étude de la culture juive moderne: un groupe sous la direction scientifique du Professeur Richard Cohen de l'Université de Jérusalem et en collaboration avec des chercheurs de l’UHJ, de l’Université Bar-Ilan, de l'Université Ben Gourion du Néguev et de l'Université de Tel-Aviv.

- Etudes empiriques juridiques: un groupe sous la direction scientifique du Professeur Ilana Ritov de l'Université de Jérusalem, en collaboration avec des chercheurs de l’UHJ et du Technion.

-Astrophysique: du Big Bang aux étoiles: un groupe sous la direction scientifique du professeur Tsvi Piran de l'Université de Jérusalem et en collaboration avec des chercheurs de l’UHJ, de l’Université de Tel Aviv, du Technion et de l'Institut des Sciences Weizmann.

- Chromatine et régulation du gène RNA : un groupe sous la direction scientifique du Professeur Nir Friedman de l'Université de Jérusalem et en collaboration avec des chercheurs de l’UHJ, de l’Université Bar-Ilan, du Technion, de l'Institut Weizmann et du Centre Médical Sheba.

Les chercheurs de l'Université de Jérusalem collaboreront également sur quatre autres centres d'excellence : Recherche sur les traumatismes de masse, l’Univers quantique : particules et astro-particules, l'adaptation des plantes à un environnement en mutation, et les approches physiques aux processus dynamiques dans les systèmes vivants.

Les centres seront créés en 2013. D'autres centres pourraient être annoncés plus tard cette année.

Dans la première vague du programme, un centre d'excellence en médecine moléculaire avait été établi sous la direction scientifique du professeur Howard Cedar de l'Université de Jérusalem.