Le projet « Human Brain », dirigé par le prof. Idan Segev à l’UHJ, sélectionné par la Commission Européenne recevra un soutien de un milliard d'euros

Jérusalem, le 28 janvier 2013

La Commission Européenne a choisi le projet « Human Brain », auquel l'Université de Jérusalem participe, en tant que l'une des deux technologies futures et émergentes. Le projet recevra un soutien financier de 1,19 milliards d'euros sur les dix prochaines années.

Ce projet rassemble des scientifiques de haut niveau venus du monde entier qui travailleront sur l'un des grands défis de la science moderne: la compréhension du cerveau humain. Israël participera par le biais d’une équipe de huit chercheurs, dirigée par le professeur Idan Segev du Centre 'Edmond et Lily Safra pour la Recherche sur le Cerveau (ELSC) de l'Université de Jérusalem, le professeur Yadin Dudai de l'Institut des Sciences Weizmann, et le Dr Mira Marc-Kalish, de l’Université de Tel Aviv.

Un objectif majeur du projet « Human Brain » est de réunir des informations sur le cerveau par le biais de différentes approches de la recherche de pointe et de permettre la construction des modèles de l'activité cérébrale grâce à l'utilisation de puissants supercalculateurs. Cela permettra de mieux comprendre le cerveau et ses maladies, mais aussi de développer des technologies informatiques puissantes ainsi que des robots contrôlés par le cerveau.

Plus de 80 universités et instituts de recherche en Europe et dans le monde seront impliqués dans le projet « Human Brain » durant la prochaine décennie. Ce projet débutera cette année et durera jusqu’en 2023. Le projet sera conduit à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse, dirigé par le professeur Henry Markram, un Israélien recruté il ya dix ans par l'EPFL.

« La participation des scientifiques israéliens témoigne du rôle de leader sur le plan recherche sur le cerveau qu’occupe Israël dans le monde », a déclaré le Président israélien Shimon Peres. "Israël a mis la recherche sur le cerveau au cœur de ses efforts pour la prochaine décennie, et notre pays est déjà le fer de lance de l'effort mondial visant à promouvoir l'amélioration de notre compréhension de l'humanité. Je suis convaincu que les découvertes à venir seront importantes pour un large éventail de domaines, de la santé à l'industrie, ainsi qu’à notre société dans son ensemble », a déclaré M. Peres.

"Le cerveau humain est la structure la plus complexe et la plus étonnante de l'univers, mais nous sommes encore très loin de le comprendre. D'une certaine façon, nous sommes étrangers à nous-mêmes. Percer les mystères du cerveau va nous aider à comprendre notre fonctionnement, nos choix, et finalement nous-mêmes. Je félicite la Commission Européenne pour sa clairvoyance dans le choix du projet « Human Brain » en tant que mission phare de la décennie à venir », a déclaré M. Peres.