Un défi : transformer la Covid-19 en simple rhume

Et si dans quelques mois, la Covid-19 n’était plus qu’un simple rhume. C’est le défi lancé par le professeur Yaakov Nahmias de l’UHJ et le Dr Benjamin tenOever de l’hôpital du Mont Sinaï à New York, au sein d'une équipe internationale qui comprend notamment l'Institut Pasteur. Après tout, cela ne serait pas le premier exploit du professeur Nahmias, directeur du centre Alexander Grass de biotechnologie au sein de l’UHJ : il s’est lancé dans la fabrication de la viande synthétique et a créé une start-up dédiée à la viande « propre », baptisée Future Meat Technologies.

Cette fois, son objectif est de neutraliser la Covid-19, qui deviendrait un simple rhume. Les chercheurs ont démontré que le SARS-CoV2 provoque l’accumulation de graisse dans les poumons puis qu’il s’en nourrit jusqu’à étouffer les poumons. « En comprenant comment le SARS-CoV 2 contrôle notre métabolisme, nous pouvons lutter contre lui en le privant des ressources dont il a besoin pour survivre ». Or, le professeur Nahmias et le Dr tenOever ont fait des tests prometteurs sur un médicament, le fénofibrate qui existe depuis plusieurs décennies. Il s’agit d’un anticholestérol, qui permet aux cellules pulmonaires de brûler plus de graisses. Ainsi, il empêche l’adhérence du virus sur ces cellules et empêche le SARS-CoV2 de se reproduire. D’après les premiers résultats, en cinq jours, le virus avait quasiment disparu. Pour le professeur Nahmias, si cela est confirmé par les études cliniques commencées cet été, « ce traitement pourrait potentiellement rétrograder la gravité de la Covid-19 en un simple rhume. »

Rédaction : Catherine Dupeyron