L’Université de Jérusalem ouvre un programme pré-universitaire pour la population haredi (ultra-orthodoxe)

L’Institut Magid de Formation Continue de l'Université Hébraïque de Jérusalem a lancé cette semaine un programme préparatoire universitaire (mékhina) dédié à la population ultra-orthodoxe (haredi). Cette initiative répondant au défi national délivré par le Conseil de l'Enseignement Supérieur en Israël a pour but d’accroitre l'accès de la société haredi à l'enseignement supérieur.

Le 28 novembre 2012, vingt hommes ultra-orthodoxes ont commencé ce programme d’étude dans un bâtiment récemment rénové à proximité du campus du Mont Scopus au sein de l'Université de Jérusalem. Les femmes ultra-orthodoxes, quant à elles, devraient rejoindre ce même programme plus tard dans l’année.

Le programme se calque sur des modèles préparatoires déjà existants à l’Université de Jérusalem, avec des ajustements autour du mode de vie des ultra-orthodoxes ainsi que des origines des élèves. Ainsi, en plus du programme régulier, les étudiants auront des cours d’anglais pour améliorer leurs compétences linguistiques et un cours actif de Beit Midrash (études religieuses).

L'Institut Magid offrira également des programmes de formations professionnelles pour les ultra-orthodoxes, tels que des études en communication, en programmation informatique et en conseil en investissement. Selon le Professeur Hanoch Gutfreund, Président de l'Institut Magid, «Notre mission a toujours été de servir de pont entre le monde universitaire et le grand public, et nous sommes heureux que cette opportunité puisse offrir un enseignement académique supérieur et une meilleure intégration professionnelle à cette nouvelle tranche de population. »

Ce programme préparatoire sera dirigée par le Rabbin Yehoshua Pfeffer, un rabbin et Dayan (juge) à Jérusalem. « Le programme s’exercera à combiner l'excellence académique tout en restant dévoué à la Torah», a-t-il déclaré. «Jusqu'à présent, les différentes formes de programme pré- universitaires proposées aux ultra-orthodoxes ne leur permettaient pas d'atteindre un niveau scolaire égal à celui d’un étudiant régulier. Le nouveau programme proposé par l’Université de Jérusalem permettra de changer cette situation en permettant aux élèves d’exploiter leur capacités académiques réelles ».

Rabbi Pfeffer soulève également les préoccupations existantes des haredis en ce qui concerne les conséquences d'études universitaires par rapport à leur engagement religieux : « Alors que les études universitaires seront au cœur du programme, nous allons veiller à ce les valeurs religieuses des élèves avec lesquelles ils ont grandi ne soient pas délaissées. C’est grâce à la préservation et l'entretien de leurs racines religieuses, ainsi que la promotion de l'enseignement général, que nous réussirons à ouvrir la voie vers le succès. »

Fondée par l'Université Hébraïque de Jérusalem, l'Institut Magid de Formation Continue élabore des programmes et propose des cours dans une large variété de domaines en Israël. Son but est de servir de pont entre le monde universitaire et le grand public, et de permettre aux étudiants d'acquérir des compétences et opportunités professionnelles ainsi que des connaissances approfondies dans un large éventail de sujets, et d’obtenir un diplôme. Son corps professoral comprend quelques-uns des plus grands experts et conférenciers de l'Université Hébraïque de Jérusalem.