Un duo de choc fonde la première banque digitale israélienne

La première banque digitale israélienne devrait voir le jour d’ici 18 mois. A l’origine de ce projet, deux stars de la High-Tech israélienne, Marius Nacht et Amnon Shashoua. Le premier, principal investisseur de ce projet, a étudié à l’Université et a fondé Check Point. Le second, actionnaire minoritaire, est professeur d’informatique à l’Université hébraïque de Jérusalem et a créé Mobileye et OrCam.

Cette initiative bancaire a reçu l’autorisation de la Banque d’Israël. C’est la première fois depuis 40 ans que la BOI donne son feu vert pour la création d’une banque. Pour la BOI, l’objectif est avant tout d’élargir la concurrence entre les banques - il n’y en a que 5 en Israël - et donc d’insuffler une plus grande compétitivité. D’autres autorisations devraient d’ailleurs suivre afin de développer encore cette compétitivité, en principe salutaire pour les clients. A cette fin, la BOI  a drastiquement réduit les seuils de capitaux exigés pour ouvrir une banque : ils sont désormais de 50 millions de shekels (12,8 millions d’€) au lieu de 400 millions de shekels. Cette nouvelle banque, destinée aux Israéliens, offrira tous les services bancaires classiques.

De gauche à droite : Amnon Shashoua, Marius Nacht, Amir Yaron, Gouverneur de la Banque d’Israël et Hedva Ber, Superviseur des banques à la BOI.

 

Deux entrepreneurs de premier plan

Qui sont donc ces nouveaux banquiers ? Deux entrepreneurs israéliens de premier plan, dont le parcours est lié à l’Université de Jérusalem. Marius Nacht, né en Roumanie, arrive en Israël à l’âge de 3 ans. A l’armée, il fait partie d’un programme réservé aux recrues les plus brillantes. Parmi ses différents diplômes universitaires, il obtient en 1983 une licence en Physiques et Mathématiques à l’Université hébraïque de Jérusalem. Dix ans plus tard, il fonde Check Point Software – sécurisation des données informatiques - avec Guil Schwed et Schlomo Kramer, également deux anciens de l’UHJ. Depuis 2015, il est président non exécutif de la société. Pour Nacht, les secteurs de la finance et de la santé sont deux domaines qui vont connaître des évolutions technologiques majeures, raison pour laquelle il y investit. En juin 2019, Marius Nacht était classé 18ème fortune israélienne dans le palmarès établi par le journal Haaretz. Un atout non négligeable pour un futur banquier !

De son côté, Amnon Shashoua intègre le département de science informatique de l’Université hébraïque de Jérusalem en 1996 et il y devient professeur dès 2003. De 2002 à 2005, il est directeur de l’Ecole d’ingénierie et de science informatique de l’UHJ. Depuis 2007, il détient la Chaire Sachs en science informatique de l’Université. Parallèlement à sa carrière universitaire qu’il n’a jamais abandonnée, Amnon Shashoua crée en 1999, Mobileye, assistant de conduite sécurisé, qu’il vend au géant informatique américain Intel en 2017. Il en est aujourd’hui le Président et le Directeur général. En 2010, Shashoua cofonde OrCam, qui a mis au point un système de reconnaissance pour les aveugles et mal-voyants. Ces personnes peuvent désormais voir grâce à MyEye 2.0, une mini caméra, ultralégère de 25 gr, fixée sur une branche de lunettes. Ce petit appareil, doté d’une intelligence artificielle, est capable de déchiffrer un texte en temps réel et de le lire, grâce à un discret haut-parleur situé au-dessus de l’oreille. Il peut aussi reconnaître des individus grâce à un système de reconnaissance faciale et des produits – marques au supermarché, cartes de paiement, billets de banques, etc.

Dans un communiqué de presse commun, Shashoua et Nacht ont déclaré : « Nous félicitons la Banque d’Israël et le ministère des Finances de leur approche visionnaire et d’avoir l’audace d’encourager l’innovation et la concurrence dans le secteur bancaire. Il convient de noter que nous sommes au tout début de cette création et que nous avons un long chemin devant nous. »

 

Rédaction : Catherine Dupeyron

Inauguration du bâtiment Mobileye sur le campus de Guivat Raam en juin 2019 par Amnon Shashoua aux côtés d'Asher Cohen, Président de l’Université.